Tarentule dans la forêt tropicale au Costa Rica

En route pour le Monteverde…

Lors de mon séjour au Costa Rica, j’ai passé quelques jours dans le Monteverde. Cette région montagneuse se trouve au centre du pays.

Pour s’y rendre, le voyage par la route se mérite. Comptez environ 4 heures de route. Les routes qui y mènent sont souvent rocailleuses. On peu soit prendre le bus depuis San José, ou un véhicule 4×4 (si vous louez une voiture).

Avec Claire, nous sommes arrivés en fin d’après-midi. La température est un peu plus fraîche, plus agréable qu’en plaine. Nous avons choisi une auberge de jeunesse installée aux abords de la foret tropicale, à Santa Elena.

Arrivée au Monteverde...
Arrivée au Monteverde…

Randonnée avec ou sans guide ?

Après avoir récupéré notre chambre, nous jetons un oeil sur les curiosités à voir dans cette région. Depuis quelques jours que nous sommes arrivés dans le pays, nous avons envie de faire une randonnée avec un guide.

Nous avons déjà fait une courte randonnée par nous même près du volcan Arenal. Pressé par le temps, nous n’avons pas eu la chance de voir beaucoup d’animaux.

Pour observer la faune et la flore d’une manière avertie, rien ne vaut un guide pour vous accompagner ! Encore, faut-il choisir le bon…

Un phasme feuille dans la main !
Un phasme feuille dans la main !

Une rencontre qui va tout changer…

Beaucoup d’établissements vous proposent de faire des randonnées accompagnées. Pour ne pas être déçu, on peux préparer sa future randonnée à l’aide d’un guide touristique… Ou partir en trek avec un guide officiel travaillant pour un parc naturel !

Nous avons eu la chance d’avoir rencontré Sergio Vega. Il organise des randonnées de jour ou de nuit.  C’est un guide biologiste de formation qui nous à été recommandé lors de notre arrivée à l’auberge.

En plus, Sergio participe aussi au maintien et à la protection de la foret tropicale alentour… Pour cette première excursion accompagnée d’un guide, ce sera une randonnée nocturne dans la propriété qui entoure l’auberge !

Un bel oiseau en plein sommeil, au Costa Rica
Un bel oiseau en plein sommeil

C’est parti pour l’aventure !

Nous voila donc prêt pour explorer les environs… Rendez-vous donc avec Sergio dans le hall de l’auberge. Un petit groupe est déjà prêt à partir.

C’est l’heure du briefing. Notre guide nous remet à chacun une lampe torche, et quelques instructions simples. Le but du jeu est de pouvoir approcher les animaux sans les effrayer. On parle donc à voix basse et on évite d’allumer sa lampe tous à la fois…

Nous allons sur la passerelle reliant les 2 bâtiments de l’auberge. Sergio commence l’excursion à l’arrière de l’auberge… Un peu comme si vous alliez dans votre jardin pour partir à la rencontre des animaux sauvages !

Un peu trop prêt pour une randonnée ?

Et bien je le pensai, mais non !  Après quelques minutes d’attente, en silence, on distingue quelques bruits…

« Ecoutez-bien… Ils vont venir » murmure Sergio.

Il sort alors quelques morceaux de banane… Puis, il fait signe à l’un d’entre nous d’allumer sa torche dans sa direction… Deux opossums font alors leur apparition ! C’est qu’ils sont gourmands ces 2 là !

Des opossums nous disent bonsoir !
Des opossums nous disent bonsoir !

La visite continue, Sergio nous apprends à distinguer quelques sons d’oiseaux ou de singes, au milieu de la nuit. Il nous explique que le plus important pour trouver les animaux est de chercher leur nourriture.

On s’enfonce un peu dans la forêt.

Notre guide invite chacun a chercher autour de lui, on observant les feuilles et la végétation qui nous entoure. Le terrain est humide, bien qu’il fasse chaud.

« Il n’y a pas d’animaux trés dangereux ici, attention par contre ou vous posez vos mains »

Il y a de la vie de partout ici. La nuit est le moment d’activité préféré des amphibiens et des insectes. Tous sortent une fois la grosse chaleur retombée.

J’aimerai bien voir des grenouilles au Costa Rica.

Sergio m’explique qu’il est difficile d’en trouver ce soir, car il n’a pas plu dans la journée.

Il m’explique que les grenouilles se trouvent généralement sous les feuilles les plus humides, aux abord des sentiers, ou dans les arbres…

Après quelques minutes de recherche, notre patience est récompensée ! Une minuscule grenouille, à peine plus grosse que l’ongle d’un pouce, se dresse sur un feuillage !

Première grenouille découverte au Costa Rica !
Première grenouille découverte au Costa Rica !

Sergio nous éduque un peu sur la faune et la flore qui nous entoure. Ici, à Santa Elena, on peu trouver des singes, des ragondins ou des paresseux. Il y a aussi pas mal d’oiseaux.

Savoir observer…

La vie est souvent dans les arbres. Les animaux s`y réfugient pour dormir… Il faut savoir deviner les formes. Plus prés du sol, nous observons beaucoup d’araignées. Chacune ont leur forme de toile, leur proie, et leurs plantes attitrées.

Notre guide randonnée nocturne nous arrête devant une plante…  Il nous demande si nous avons remarqué quelque chose…

C’est une drôle de plante… Oui ! qu’est ce que c’est ?

Il prend alors une brindille pour bouger l’une des feuilles. Nous découvrons alors un phasme ! Nous en apprenons alors un peu plus sur le sujet.

Phasme feuille au Costa Rica
Phasme feuille

Nous souhaitons on trouver d’autres. Pour cela, il faut observer les plantes avec des feuilles grignotées. Nous partons donc à la recherche d’autres type de végétation pour trouver d’autres phasmes.

N’ayez pas peur des araignées… Ni des tarentules !

En croisant quelques lézards et araignées, nous apprenons que la plus grosse araignée au Costa Rica est la tarentule. Beaucoup de films catastrophe sont inspirés par cette araignée. Sa morsure n’est pourtant pas mortelle.

Un lézard dans la jungle du Costa Rica
Un lézard dans la jungle du Costa Rica

Sergio nous emmène dans une zone de foret aux abords de la route. Il nous montre un monticule de terre avec des petits trous percés dans la terre, au pied des arbres.

Il nous dit que se sont des nids de tarentules. Sergio nous dit qu’il faut trouver un criquet. Ainsi nous allons tenter de faire sortir la tarentule de son nid, et l’observer se nourrir !

Après 5 minutes de recherche, nous avons trouvé un criquet. Sergio s’approche alors d’un trou. L’un d’entre nous l’éclaire. Avec une brindille et le criquet, Sergio encourage la tarentule à sortir.

La tarentule est grande comme la paume d’une main ! Sergio récupère les appareils photos de chacun pour faire la photo à notre place, pendant que nous gardons un peu de distance…

La fameuse tarentule !
La fameuse tarentule !

Bilan d’une expérience mémorable

C’est ainsi que la randonnée nocturne s’achève… Sergio nous ramène tranquillement à l’auberge. Nous avons peut être parcouru 3 kilomètres, en 2 heures de temps !

Notre guide est une véritable mine de savoir. Il nous donne envie d’organiser d’autres randonnées guidée. Après tout, quoi de mieux qu’un guide local pour pouvoir vous éclairer sur la nature qui vous entoure ?

Tous les jours, on passe à coté de la nature et on ne reconnait pas toujours son importance. Grâce à Sergio, nous avons un peu mieux compris l’importance de l’écosystème qui nous entoure.

Sergio, notre guide de randonnée !
Sergio, notre guide de randonnée !

Merci Sergio ! ;-)

Et vous ? Avez-vous vécu une expérience similaire ? Quel est votre endroit préféré pour une randonnée ? 

8 COMMENTAIRES

  1. Ca me rappelle mon excursion à Tortuguero dans la jungle. Le guide nous a longuement répété restez toujours sur le chemin et regardez où vous posez les mains et les pieds!
    Superbe pays, mais un peu trop touristique à mon gout!

    • Bonjour Chrissand, :-)

      Oui, c’est vrai que c’est un superbe pays…
      Il faut vraiment faire un peu de recherche pour éviter les endroits trop touristiques mais on tombe sur des endroits magnifiques, hors de sentiers battus !

  2. CA fait rêver !
    Je vais bientôt au Costa Rica, et c’est typiquement ce genre de balades bien acompagnées, hors des sentiers battus que nous recherchons.
    Aurais tu les coordonnées de ton guide ?
    Merci!

    • Bonjour Céline, :-)

      Mon guide s’appelle Sergio Vega. Tu pourras réserver une rando avec lui par le biais de l’auberge où je suis resté !

      Profites bien du Costa Rica ! Je suis sûr que tu vas passer de supers moments là-bas…

      Bon voyage ! :-)

  3. Un voyage au Costa Rica comme j'aimerai en faire ! Hors des sentiers battus et avec un bon guide qui connaît la nature. Avais-tu ton hybride E-M 10 pour faire les photos ? Je viens d'acquérir cet hybride et pratiquement les mêmes objectifs ( sauf le 25 mm ). J'apprends à maîtriser la bête et te remercie pour tes conseils. Je vais découvrir la Réunion en novembre et espère avoir un peu maîtriser l'appareil d'ici là.

    • Bonjour Claudine, :-) Non, je n’avais pas encore l’hybride… Super que tu puisses t’entraîner avec cet appareil avant ton voyage en novembre. Avec un peu de pratique, tes photos seront superbes !

  4. Bonjour
    J’ai l’EM10 avec un 14/150 et je pars dans 15 jours au Costa-Rica. Est ce que l’objectif reste suffisant pour les photos d’animaux ? merci pour tous les conseils grâce au blog.

    • Bonjour Andrée, désolé de répondre avec du retard… Oui 150 millimètres suffisent pour le Costa Rica. Les animaux sont vraiment partout ! Et puis, si tu part avec un guide en randonnée, tu auras la chance de les voir de très près.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here