Camper et voyager à pied avec son sac à dos
Partir camper et voyager en sac à dos, comme un vrai globetrotter

Il y a quelques semaines, Claire et moi avons décidé de partir camper et voyager à pied avec notre sac à dos pour la première fois. C’était l’occasion d’expérimenter un voyage en mode minimaliste, et de voyager léger, avant de partir pour des randonnées de longue durée.

Voyager à pied avec son sac à dos en mode baroudeur…

Depuis quelque temps, je prends beaucoup de plaisir à camper sous la tente. Je n’aime pas forcément le côté camping traditionnel français. Je préfère le camping pour son côté proche de la nature, particulièrement dans les parcs naturels.

Jusqu’à présent, nous avons toujours choisi de camper en transportant notre matériel en voiture. Nous choisissons généralement de faire nos randonnées dans la journée…

Au Canada,  les parcs nationaux sont nombreux. Souvent, venir jusqu’au camping en voiture ne pose pas de problème… Mais nous avons envie de laisser la voiture ! Nous avons envie de voyages à pied et de camper plus léger.

Un voyage « test » pour se préparer à des treks ou des randonnées de longue distance…

Voyager à pied sur le Bruce Trail, par Danielle Scott
Voyager à pied sur le Bruce Trail, par Danielle Scott

De mon côté, j’ai un peu la soif de grands espaces… C’est peut-être un peu la vie chargée de la ville qui m’étouffe par moment. Je recherche plus de calme et de nature. Je suis aussi prêt pour un peu d’aventure…

L’idée d’un trek dans le désert ou d’une randonnée de longue durée m’attire. J’aime cette sensation de ne pas dépendre de quoi que ce soit, de voyager lentement.

Quelquefois, je partirai bien sûr des sentiers mythiques comme le Bruce Trail (890 kilomètres entre la région de Niagara et la Baie Géorgienne) ou dans le parc d’Algonquin, en voyage à pied, avec mon équipement sur le dos.

Un voyage à pied de la sorte, c’est un peu comme un marathon. On ne le fait pas du jour au lendemain. Un peu de préparation s’impose.

C’est donc maintenant ou jamais le temps de se préparer…


Pour notre premier voyage en mode backpacker extrême, nous avons choisi de partir pour Rouge Park, le parc naturel national situé aux abords de Toronto.

L’entrée du parc est accessible en bus. Le principal but de notre séjour en tant que campeurs est de tester l’équipement que nous avons déjà en conditions réelles.

De cette façon, en cas de pépins, nous avons toujours la possibilité de repartir chez nous ! C’est aussi un bon test pour savoir si nous sommes prêts à voyager de cette manière en couple.

Notre équipement n’est pas idéal…

Mais si nous arrivons à voyager avec notre propre sac à dos tel qu’il est, alors ce sera pour une petite victoire.

Voyage à pied et camping au clair de lune, par Arup Malakar
Voyage à pied et camping au clair de lune, par Arup Malakar

Avant de partir, nous avons fait une liste de ce que nous amenons avec nous, mais nous n’utilisons jamais pendant nos séjours en camping. Cette fois, nous voulons voyager léger. C’est l’occasion de faire la différence entre ce qui est indispensable et superflu.

Notre tente fait 3,9 kilos. Un peu lourde et imposante. Elle n’est pas vraiment faite pour être transportée à pied. Il est hors de question cependant de racheter une tente pour le moment. Il va falloir faire des compromis. Nous séparerons les éléments de la tente entre nos deux sacs.

En faisant quelques recherches sur web et en demandant de l’aide à des randonneurs de longue distance, nous avons ensuite pu compléter notre liste de matériel indispensable…

Même notre nourriture passe en mode ultra léger…

Campement au coin du feu par Jacob Pfeiffer
Campement au coin du feu, après une longue randonnée

Nous avons également fait quelques recherches sur la manière de gérer sa nourriture et de l’emballer… Habituellement, nous mettons tout dans la voiture pour protéger nos repas des animaux.

À présent, il faut suspendre notre sac de nourriture dans un arbre, au bout d’une corde pour éviter que les ragondins (principaux prédateurs du parc Rouge) ne viennent y toucher.

Bien sûr, nos repas doivent être facilement transportables. En plus des feux de camp, nous avons donc goûté à nos premiers repas lyophilisés ! Je dois dire que certains plats sont bien meilleurs que je ne pensai ! :-P

Nous avons pensé à tout ou presque…

Pour cette première expérience de camping et randonnée en sac à dos, nous avons réfléchi à une destination facile d’accès. Nous nous sommes renseignés sur la météo et l’environnement qui nous entoure.

Pour notre séjour, le temps est prévu d’être ensoleillé. Dans ce parc, pas d’ours, mais beaucoup de ragondins. Sur les sentiers, peut-être des coyotes également… Ces derniers ont tendance à fuir les humains.

Black Creek, par Ken Mist
Black Creek…

Nous sommes donc prêts à partir pour l’aventure… La préparation de ce voyage nous rend impatients.

En dehors d’une expérience humaine incroyable, le plus important reste à venir… Le nerf de la guerre… Comment faire notre sac à dos ?

Le contenu de notre sac pour un voyage à pied…

Il reste encore à répondre à tant de questions…

Comment préparer notre sac à dos ? Quel équipement nous emmenons ? Et qu’est-ce que l’on changerait pour nos prochains voyages en sac à dos ?

Découvrez les réponses à ces questions et notre retour d’expérience dans l’article suivant : comment faire son sac à dos pour un voyage à pied ou pour un trek… 

LIRE LA SUITE

Comment voyager à pied et planter sa tente, par Christopher Michel
Voyager à pied et planter sa tente en pleine forêt…

Et vous ? Vous avez déjà fait un voyage à pied avec une tente et un sac à dos ? Comment s’est passée votre expérience ? Racontez tout dans les commentaires !

3 COMMENTAIRES

  1. Je me reconnais dans ton article. J’ai déjà fait une fois un petit trek de 4 jours dans les Hautes terres d’Islande, j’ai adoré! J’aimerais renouveler l’expérience très vite mais je ne sais pas encore où ni avec qui. C’est vrai que le poids du sac à dos est un gros problème! On avait une petite tente premier prix pas lourde du tout mais de très mauvaise qualité, autant dire la cata pour la condensation à l’intérieur de la tente ^^ Pour la nourriture, on avait pris barres de céréales, nouilles et fruits secs. Voici mon article sur ce trek si ça t’intéresse ^^
    http://www.plusduntourdansmonsac.com/trek-laugavegur-islande

  2. J’ai aussi découvert les longues randonnées il y a peu avec Mehdi qui pratique depuis plus longtemps que moi… et je dois dire que c’est un voyage très différent et très agréable, on se coupe vraiment du monde, on vit à son rythme, on prend le temps j’ai vraiment redécouvert le voyage. Si jusque là nous avons privilégié le logement en refuge, la prochaine étape sera sûrement l’autonomie totale. Juste un peu peur effectivement du poids du sac à dos…
    Un article qui donne envie de s’y essayer en tout cas ;)

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here