La cascade Gullfoss en Islande, pendant l'hiver
La cascade Gullfoss en Islande, pendant l'hiver.

« Ahhh l’Islande ! »… C’est ce qu’on se dit généralement en entendant ce joli nom… On hésite souvent à y faire escale depuis que les compagnies aériennes nous proposent des prix cassés. Mais que faire en Islande en 24 heures ? Où aller ? Est-ce que ça vaut le coup ? Claire et moi avons fait une escale de 24 heures en Islande. Au programme, voyage en road trip, quelques surprises et un coup de gueule… 

Cela fait déjà quelques mois qu’on y pense… Et si on passait par l’Islande pour notre prochain vol vers Paris ? Il faut dire que l’Islande est à l’honneur un peu partout en ce moment… Sans parler des compagnies aériennes islandaises vous parlent de leur pays à grand renfort d’escales offertes ! Il y a quelques semaines, nous nous sommes finalement lancés ! Une fois n’est pas coutume, nous avons décidé de rester une nuit à Reykjavik, avant de faire le trajet retour entre Paris et Toronto, au Canada.

road trip en Islande
Notre road trip en Islande, à la tombée du jour

Oui, pour une fois, ce ne sera pas un voyage lent ! Enfin, même si on reste que 24 heures en Islande, on voudrait éviter de faire la course quand même. Un voyage, c’est avant tout savoir profiter de l’instant présent. Peu importe donc si nous avons peu de temps pour voir beaucoup de choses. On verra moins de choses…

Un voyage, c’est avant tout savoir profiter de l’instant présent.

Voilà notre état d’esprit. Avant notre départ, nous nous sommes très peu préparés. Juste une nuit d’hôtel, une voiture louée… Rien d’autre. Le reste se décide à la dernière minute.

En route pour Reykjavik !

Le grand jour est arrivé. Pour une fois, j’ai hâte de quitter Paris ! Encore une destination inconnue… Les grands espaces naturels, les aurores boréales… Tout ça fait rêver !

Le vol Paris – Reykjavik s’est bien passé. Nous avons atterri un peu après 15h50. On récupère les valises et la voiture. Premières impressions : c’est vraiment les grands espaces. Il a bien neigé ces jours derniers, tout est blanc. Le terrain est assez plat pour le véhicule SUV que nous avons loué. Autour de nous, des champs à perte de vue, la mer, et quelques montagnes au loin. Direction Reykjavik, là où nous avons réservé une chambre d’hôtel en centre-ville…

Une nuit à Reykjavik pour commencer notre séjour…

Depuis l’aéroport, il faut compter un peu moins d’une heure de route pour se rendre dans la capitale. Cette fois, le côté tout terrain de notre voiture est apprécié. Il y a des amas de neige et de verglas un peu partout dans les rues. Clairement, nous arrivons après la tempête !

Quelle chance de voir des aurores boréales pendant notre voyage en Islande ?

Le temps est couvert. Une fois à l’hôtel, on se renseigne sur la météo et la possibilité de voir des aurores boréales. J’ai téléchargé une application sur mon smartphone pour l’occasion. Pas de probabilité pour cette nuit. On se renseigne alors sur les balades organisées pour voir si nous avons un peu plus de chance…

En fait, il est super facile de trouver un voyage ou un circuit organisé en Islande, pour voir des aurores boréales. On peut réserver depuis l’avion, l’hôtel et on trouve facilement des agences de voyages dans les rues.

On peut voir des aurores boréales pendant une balade en bateau, en 4×4 ou en car. Bref, il n’y pas plus facile d’organiser son voyage en Islande, vous l’aurez compris… Mais le temps n’est pas au rendez-vous, donc tous les tours de la soirée ont étés annulés !

Découverte de Reykjavik

J’ai été surpris par le fait que le centre-ville soit si petit. Notre hôtel se situe à quelques minutes à pied de la Hallgrimskirkja, une église luthérienne dont la construction s’est terminée en 1986… Nous pensions monter au sommet de sa tour impressionnante de 73 mètres, pour profiter de la vue en soirée, mais nous avons raté le coche. Ne vous fiez pas à Google. L’église ferme à 17 heures en hiver !

L'église Hallgrimskirkja en Islande
L’église Hallgrimskirkja en Islande (photo de Daniel Williams)

On se rattrape sur le restaurant. Claire et moi avions envie de découvrir la gastronomie locale. Dans l’avion, un reportage sur Reykjavik nous donnait quelques recommandations pour quelques restaurants typiques. Pour une fois donc, on se laisse guider. Après tout, nous ne sommes en là que pour 24 heures, notre road trip en Islande est assez court. On peut bien se laisser guider, non ?

Nous sommes donc décidés pour manger au café Loki. Un restau, ambiance de cafétéria, qui propose les meilleures spécialités du pays. Claire a opté pour une soupe de viande islandaise. J’ai choisi le plokkfiskur, une purée au poisson gratinée avec du fromage. C’était délicieux. Affamés, nous nous sommes aussi lâchés sur une tartine de pain islandais et une petite part de gâteau.

Le service au café laissait par contre un peu à désirer. Surtout pour le prix. Comptez 2850 couronnes islandaises pour le plokkfiskur (environ 21 euros ou 31 dollars canadiens)…  Notre budget voyage en a pris un coup dès le premier soir !

Fin de soirée tranquille à Reykjavik avant de reprendre notre road trip…

Nous avons décidé de finir la soirée par une balade digestive autour de l’église Hallgrimskirkja, puis nous nous sommes dirigés vers le Harpa, une très belle salle de concert à l’architecture moderne étonnante. Les façades en verre du bâtiment me font penser à un nid d’abeille… Si vous passez par Reykjavik, essayez de le voir de nuit. Les jeux de lumière sont impressionnants.

Nous sommes rentrés tôt à l’hôtel pour une bonne nuit… Après tout, le but de notre voyage en Islande est de découvrir la nature environnante. Pour cela, il faut se lever tôt le lendemain. Il nous faut planifier encore un peu notre road trip à travers l’Islande. Oui je sais, on s’y prend un peu à la dernière minute… Notre voyage nous réserve encore plein de surprises !

En road trip en Islande
Sur la route en Islande

Au programme le deuxième jour pour ce road trip en Islande…

Pour une escale de 24 heures, on pourrait se dire qu’il faut tout chronométrer. Qu’il faut voir un maximum de choses pendant notre court voyage. L’Islande, c’est tout de même 103 000 km². Il faut se retirer tout de suite de notre tête cette idée de tout voir, tout de suite. Même si on en meurt d’envie, cela n’arrivera pas…

Il ne nous reste qu’une courte journée pour ce road trip en Islande. Nous voulons profiter du temps présent et prendre un peu de temps pour découvrir quelques sites en Islande que nous ne connaissons pas. Je le répète encore, nous prenons notre temps.

Au programme, nous n’avons prévu que 6 ou 7 heures de temps pour profiter de notre voyage et découvrir un peu mieux l’Islande. Nous avons donc décidé de nous focaliser sur 2 ou 3 sites à visiter uniquement. Ici, on veut éviter de faire la course avant tout. Notre planning pour ce road trip en Islande est donc simple. On visite 2 sites naturels, et on en garde un troisième sous le coude s’il nous reste encore du temps…

Après quelques recherches, nous avons décidé de découvrir une partie du Gullni hringurinn, le fameux Cercle d’or. Même si ce circuit est très fréquenté des touristes qui visitent le pays, ce Cercle nous permet d’avoir un bel avant-goût de la nature en Islande. C’est l’idéal pour un voyage aussi court que le nôtre.

Je rêvais de voir des macareux en Islande. En fait, les macareux ne sont présents que sur les côtes islandaises uniquement au printemps ou en été, pendant la période de reproduction. Le reste du temps, ils vivent au large de l’océan Atlantique. Nous sommes en hiver. Voir des macareux, ce sera donc pour un prochain road trip islandais !

9h du matin – reprise de notre voyage en Islande

Après avoir mangé un skyr (yaourt islandais), du lait et des céréales dans la cuisine partagée de notre hôtel, nous mettons les bagages dans la coffre de la voiture avant de partir sur la route. Il est déjà 9 heures. Nous partons juste à temps pour ne pas avoir à payer le parking (prenez note  que le parking à Reykjavik en centre-ville est gratuit tout la nuit).

Direction Gullfoss, une des cascades les plus spectaculaires d’Islande. Google Maps prévoit une heure et demie de route environ.

Super, ça nous laissera plein de temps pour profiter du paysage !

Il faut se dire que cette route est très belle… Sous la neige, on a un peu du mal à se rendre compte des distances… Tout est blanc à perte de vue. On s’arrête. On admire. On prend des photos. Un peu partout, il y a des points d’observation où il est facile de se garer en voiture. On s’arrête encore, on prend l’air. Ici, nous sommes à présent éloignés de Reykjavik. Autour de nous, pas grand-chose, à part la route de lacs, et des montagnes impressionnantes.

Un panneau nous indique que nous approchons Gullfoss. Quelques kilomètres plus loin, nous nous retrouvons dans un parc naturel. Nous profitons d’une halte au centre d’informations pour acheter des sandwichs et quelques encas pour la route. Finalement, c’est une bonne demi-heure plus tard que nous arriverons sur place, au pied des chutes…

Je dis chutes, car Gullfoss (qui veut dire chutes d’or), est en fait une impressionnante succession de deux chutes d’eau de 32 mètres de haut. Nous avons eu la chance de voir le site sous un paysage enneigé. Sur place, il y a aussi quelques sentiers de randonnée. Certains disent qu’ils se sont fait arroser en s’approchant des cascades. Nul doute que la balade doit être très sympa en été !

Notre road trip en Islande continue vers le Geyser…

Pour nous, il est temps de repartir. Direction Haukadalur pour voir un geyser (ou deux)… En fait je réalise en écrivant cet article que le mot « geyser » vient du mot islandais Geyser, qui désigne le plus gros geyser endormi du pays !

Au fait, c’est quoi un geyser ? C’est en fait une source d’eau chaude et de vapeur qui jaillit par intermittence sous l’effet de la chaleur volcanique.

Haukadalur se situe à 30 minutes de route de Gullfoss. Ici se trouvent en fait deux importants geysers islandais : Le Geyser, le fameux geyser endormi qui a donné son nom à ce phénomène naturel, et le Strokkur, un geyser impressionnant qui est actif toutes les 5 à 10 minutes !

Sur place, l’atmosphère est surprenante. L’air est rempli de soufre… Ça sent un peu comme des œufs pas très frais. Ici, il fait plutôt chaud. Le site est impressionnant. Un peu partout de bains bouillants se forme au milieu des espaces verts. Des herbes poussent ici et là. De nombreux panneaux vous rappellent que l’eau ici oscille entre 80 et 100 degrés Celsius. Or de question donc de faire trempette !

Bains bouillonnants en Islande
Des bains bouillonnants dans parc d’Haukadalur

Il y a de la vapeur ici et là… On se balade, on admire, quand soudain une gerbe d’eau surgit non loin de nous. C’est le fameux Strokkur qui vient de s’activer. Le phénomène ne dure pas très longtemps, mais sa puissance est impressionnante. C’est une colonne d’eau de 40 mètres qui vient de s’élancer dans les airs… On reste donc là, un peu, à attendre que l’éruption d’eau se reproduise…

Photo du geyser Strokkur en Islande
Le Strokkur, le geyser le plus actif en Islande…

Puis, sans trop s’en rendre compte, c’est déjà l’heure de reprendre le voyage ! Notre road trip en Islande passe décidément très vite…

Les dernières heures de notre voyage sur les routes islandaises…

Lors de la préparation de notre voyage en Islande, on s’est dit qu’on aurait surement le temps de voir un peu le parc national de Þingvellir. Ce parc national naturel national est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il parait même que certaines scènes de Game of Thrones ont été tournées dans le parc !

Oui… On s’était dit qu’on aurait eu le temps découvrir ce lieu, avant même de démarrer cette journée  de road trip en Islande, en planifiant notre route au petit déjeuner… Il n’en est rien ! Þingvellir, ce sera pour une prochaine escale !

Notre vol Reykjavik – Toronto est à 17 heures. Il est donc temps de reprendre la route. Nous décidons de rouler tranquillement en direction de l’aéroport. Bien sûr, nous faisons de nombreuses poses pour admirer le panorama. L’Islande sous la neige, c’est magnifique ! Le temps passe vite quand on s’émerveille… Nous avons un peu oublié le temps et il nous reste moins de 2 heures pour rendre la voiture et nous enregistrer à l’aéroport… Tout se passera bien. L’aéroport de Reykjavik est petit et l’avion ne partira pas sans nous !

Alors, c’est quoi ce coup de gueule pendant notre road trip en Islande ?

Les surprises de ce voyage en Islande sont nombreuses… Bien sûr, il y a nourriture, les paysages enchanteurs, les animaux et les fameuses aurores boréales… Mais il y a quelque chose que nous n’avions pas réellement prévu : le budget !

C’est un peu la mode en ce moment de partir en voyage en Islande. Beaucoup de blogs de voyage en parlent. L’office du tourisme d’Islande fait pas mal de publicité en ce moment. Il faut dire que le tourisme est la deuxième ressource financière du pays, après la pêche.

Les deux compagnies aériennes Wow et Icelandair vous attirent dans le pays à l’aide d’une escale en Islande offerte pour tous les voyages entre l’Europe et l’Amérique du Nord. L’offre est tentante. On se dit qu’on va économiser un peu et découvrir en même temps un très beau pays…

La réalité est que notre road trip en Islande nous à coûté très cher. La réalité est que beaucoup de blogueurs de voyage qui parlent de l’Islande ont étés invités. Loin de moi l’idée de les critiquer. Il est simplement difficile de juger les coûts du voyage dans ces conditions. Vous voilà prévenu.

Des source d'eau chaude en Islande
Des sources d’eau chaude en Islande

Quel est le budget dépensé pour notre road trip en Islande de 24h ?

  • La voiture = 23,846.73 couronnes islandaises (179 euros / 262 dollars canadiens)
    Notre voiture a quatre roues motrices pour pouvoir passer dans les endroits les plus délicats. La location du véhicule comporte l’assurance et le GPS. Plutôt un bon rapport qualité-prix.
  • L’hôtel, une chambre pour la nuit = 17788 couronnes islandaises
    (134 euros / 195 dollars canadiens) Notre hôtel n’est pas vraiment considéré comme une auberge de jeunesse, mais c’est un peu tout comme. Il n’y a pas de réception. Il y a une cuisine partagée ainsi que des douches et toilettes communes. Seule différence avec une auberge de jeunesse, nous avons une chambre pour nous avec un grand lit.
  • Un repas par personne au Cafe Loki = 4250 ISK
    (35 euros / 50 dollars canadiens) Pour 4250 ISK, vous avec le gratin de poisson, un dessert et une eau gazeuse… Comptez un peu plus si vous avez faim !
  • Coût de la nourriture et boissons du deuxième jour pour deux personnes = environ 8000 ISK (60 euros / 88 dollars canadiens)Cela comprend :
    2 sandwichs pour le petit déjeuner
    2 sandwichs pour le repas du midi
    des cookies,
    2 jus d’orange et de l’eau

» » Total dépensé pour deux = 58134 ISK (438 euros /638 dollars canadiens)

Je trouve ce montant énorme ! Bien sûr, on aurai pu certainement dépenser un peu moins en faisant plus attention et en choisissant de faire nos courses loin du centre-ville. Tout de même, je n’ai jamais dépensé autant d’argent pour me nourrir ! Pourtant, rien d’exceptionnel dans le menu, je vous dirai… Pareil pour notre chambre d’hôtel… Rester sur place coûte cher, vous l’aurez compris.

Alors, faut-il faire un road trip en Islande en 24 heures, oui ou non ?

La plupart du temps, je voyage sans trop préparer à l’avance. Je prends mes billets d’avion, quelques nuits d’hôtel. Pour le reste, j’ai souvent tendance à dire : « On verra sur place » ! C’est bien la première fois que je regrette de ne pas m’être préparé un peu plus avant de partir.

Je ne veux pas vous dire que voyager en Islande, ça ne vaut pas le coup… Ce n’est pas vrai ! Mais pour 24 heures, c’est un peu court, et vous n’allez rien économiser sur le trajet entre l’Amérique du Nord et l’Europe.

La vérité est que le coût de la vie dans les pays scandinaves est cher. Au moment de la réservation des billets d’avion, j’étais attiré par les prix attractifs de la compagnie aérienne que j’ai empruntée… Sur ce moment, je me suis dit : « Super, 200 euros de moins en passant par l’Islande ! Pourquoi pas y faire escale ? On trouvera bien un hôtel pas cher pour passer la nuit… ». Tout le reste, je l’ai oublié dans l’euphorie du moment…

Une fois sur place, ayant réservé un hôtel dans le centre, je me suis rendu compte que le budget de ce voyage allait être plus important que prévu. Si vous vivez en France ou en Belgique, la différence entre l’Euro et la couronne islandaise est un peu moins importante que si vous venez du Canada…

L’Islande est un superbe pays qu’il faut prendre le temps de visiter.

2 jours, ce n’est vraiment pas bien suffisant pour vraiment en profiter, alors ne vous faites pas avoir par l’escale en Islande gratuite des compagnies aériennes. Les billets sont peut-être moins chers, mais vous dépenserez un budget vacances conséquent une fois sur place. Ne tombez pas dans le panneau comme nous ! Ne partez pas en Islande sans avoir le budget adéquat.

Mis à part un budget mal préparé, nous ne regrettons pas notre voyage. 24h en Islande, c’est juste assez pour vous mettre l’eau à la bouche ! Promis, nous reviendrons pour un séjour plus long la prochaine fois.

La mer, au loin pendant notre road trip en Islande...
La mer, au loin, pendant notre road trip en Islande…

Quelques conseils pour économiser lors de votre voyage en Islande…

Vous voilà prévenus ! Si malgré toutes les mises en garde, vous souhaitez vous aussi vous lancer pour 24 heures de road trip en Islande et en prendre plein la vue, voici quelques conseils…

1) Réservez votre hôtel ou auberge dès que possible.

Évitez aussi de choisir un hôtel dans le centre-ville si vous avez une voiture. Les alentours de Hallgrimskirkja et les grandes rues comme Skólavörðustígur sont très touristiques et les prix des boutiques sont souvent inabordables pour la plupart d’entre nous.

2) Prévoyez quelques provisions.

Si vous préparez un road trip en Islande, rien ne vous empêche d’apporter de la nourriture avec vous. Vous êtes surpris ? En fait, la nourriture sur place sera votre dépense la plus importante. Alors, pourquoi ne pas emporter quelques conserves, des encas, et/ou de la nourriture déshydratée dans votre sac à dos si vous partez en camping ?

3) Louez votre voiture à l’avance, et pas forcément un 4×4 !

Nous avons loué notre voiture à l’avance, et nous avons pu profiter d’un tarif raisonnable. Pensez également aux routes que vous allez emprunter. En été, une voiture à quatre roues motrices n’est pas nécessaire si c’est juste pour emprunter le Cercle d’or comme nous l’avons fait.

photo de voyage en Islande
Avant la tempête, pendant voyage en Islande…

4) Passez par des circuits touristiques

Les circuits touristiques sont très développés. Plutôt que de faire votre propre road trip en Islande de 24 heures, il peut être plus intéressant d’embarquer pour un circuit organisé. Ici, il faut faire attention à ses horaires de vol. Si vous arrivez tôt en Islande, il est possible de prendre le car touristique depuis l’aéroport. On évite alors les frais de voiture, et on se laisse guider loin de la (trop) chère Reykjavik ! ;-)

Pour plus de 24 heures, à deux ou plus, la location de voiture reste un bon choix.

5) Économisez !

Un voyage en Islande, après tout, ça se mérite… Les pays scandinaves ont un cout de vie plus important qu’en France ou qu’au Canada. On dit d’ailleurs que les Scandinaves gagnent généralement bien leur vie comparée à d’autres pays d’Europe. Économisez… Ne partez pas pour ce voyage sans vous préparer à dépenser un peu. Si votre budget ne le permet pas, oubliez l’escale offerte et partez ailleurs ou reportez votre voyage.

6) Pensez aux saisons.

Si vous souhaitez vous des aurores boréales, ou des macareux, pensez à voyager durant la bonne saison. La nature change énormément d’un mois à l’autre.

Voilà, vous savez tout ! Le pays des Vikings se mérite. Il mérite un peu de préparation pour bien profiter du voyage. Oubliez les sirènes des compagnies aériennes. L’escale gratuite est là pour attirer le touriste. Il faut dire que le pays à de quoi faire. Rien n’empêche cependant de profiter du voyage de manière plus responsable en maîtrisant ses dépenses… Partez loin de Reykjavík et explorez la nature, voilà comment profiter réellement du voyage en Islande ! 

Des chevaux islandais
Des chevaux islandais au bord de la route

Et vous, vous partez quand ? Quels sont vos endroits préférés en Islande ?

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here